Inscription

Bienvenue sur Méditation-Forum.

Si c'est votre première visite, n'oubliez pas de vérifier la FAQ. Vous devrez peut-être vous inscrire avant de pouvoir envoyer des messages : cliquez sur le lien d'inscription ci-dessus pour continuer.

Bienvenue sur notre forum, pensez à vous inscrire et venez discuter, débattre et nous faire part de votre expérience, à bientôt!
Affiche les résultats de 1 à 6 sur 6
  1. #1

    Comment pratiquer la meditation au quotidien

    Quand le stress nous asphyxie, nous sommes comme la montagne encerclée de nuages. Méditer, c’est laisser le vent dégager le ciel et révéler l’azur. Teintée de poésie orientale, la métaphore est de Marc de Smedt, notre guide pour la séance qui va suivre. Journaliste, écrivain et directeur de la revue trimestrielle “Nouvelles Clés”, il a été initié à la méditation zen par le maître japonais Taisen Deshimaru. Engagé dans une quête spirituelle, il considère néanmoins qu’il n’est pas nécessaire d’être religieux pour méditer. Dans une perspective purement laïque, on peut, suggère-t-il, « intégrer la méditation dans ses pratiques d’hygiène quotidienne ». Méditer revient alors à offrir à l’esprit les soins que l’on prodigue habituellement au corps : une douche pour le purifier, un peu de gymnastique pour le renforcer.

    Du zen au tantra, du yoga au tai-chi, les techniques sont variées mais reposent toutes sur les mêmes bases : une posture ou un mouvement juste, un travail de respiration, une présence attentive à l’instant. Parce que le sujet est vaste, nous n’aborderons ici que la méditation immobile, plus aisée à pratiquer chez soi. « L’exercice est plus simple qu’on ne l’imagine, assure notre expert. Beaucoup se privent d’en connaître les bienfaits parce qu’ils placent la barre trop haut. » L’idée n’est pas de souffrir le martyre deux heures par jour dans la position du lotus, mais de s’octroyer, deux ou trois fois par semaine (et dans la posture que l’on peut tenir !) un petit quart d’heure de sérénité. Pratiquée avec régularité, elle permet au "méditant" de s’inscrire dans une meilleure conscience de soi, dans une présence au monde plus harmonieuse.


    Le mot d’ordre de cette séance sera donc : « Essayez. » Ne cherchez pas à vous conformer strictement à ce qui vous est proposé ici. Explorez plutôt votre propre voie jusqu’à trouver ce qui vous correspond le mieux. « Le corps sait ce dont il a besoin », affirme Marc de Smedt. Laissez-le trouver le moment le plus propice, la posture dans laquelle il se sent ancré, le souffle qui le régénère. Acceptez de tâtonner. Il n’y a rien à accomplir, juste à être. Ici et maintenant.


    1 - Trouvez le bon moment

    Tout dépend de ce que vous en attendez. On peut méditer le matin pour commencer la journée dans de meilleures dispositions ; le soir pour se débarrasser des tensions accumulées ; ou à midi pour recharger ses batteries à mi-parcours. Quand on a bien compris le processus, qui est au fond celui d’un rappel à soi et à sa respiration consciente, on peut méditer n’importe où (dans le métro, au bureau) et n’importe quand (en mangeant, en cuisinant), dès que l’on ressent le besoin de se rassembler.
    L’idéal est de choisir un moment et une durée déterminés (par exemple juste avant le petit déjeuner, pendant dix minutes) et d’essayer de s’y tenir. N’écourtez pas vos séances si elles s’avèrent pénibles, ne les prolongez pas lorsqu’elles sont plus plaisantes. Apprendre la constance fait partie de la démarche.

    2 - Créez l’environnement adéquat


    Essayez de méditer toujours à la même place, de préférence dans une pièce silencieuse, assis face à un mur. De manière générale, cherchez à éviter tout ce qui pourrait distraire votre regard ou alimenter vos pensées.

    Vous pouvez créer une atmosphère plus apaisante, en installant un tapis, en allumant une bougie ou en faisant brûler de l’encens. Choisissez des vêtements amples et confortables que vous retrouverez à chaque séance de méditation, et n’oubliez pas d’ôter vos chaussures. Vous pouvez également choisir un fond musical (sans paroles) discret pour vous accompagner.

  2. #2
    Member
    Inscrit
    août 2013
    Lieu
    Quart Sud Est de la France, un village en campagne
    Messages
    75
    Oui ! Merci ! J'apprécie ces conseils...Mais ???

    * Que faire du quotidien que je ne saurai balayer sans un regard en arrière ?

    * Comment tenir compte de ceux avec qui l'on partage notre vie ?

    *Aménager et adopter un lieu a été pour moi assez simple.. tout en sachant que je peux être interpelée à tout moment !

    * Bien sûr, je ne cache rien à mon entourage qui, en majorité, respecte mes choix !

    *Je ne saurai pas m'enfermer à clé pour assurer une liberté de méditer.. d'ailleurs, le mot liberté n'est adapté à cette situation, en fait si je ressens du mouvement autour de moi...je sors et interromps ce temps d'intériorité !

    *Il est vrai que je peux trouver, ponctuellement, au hasard de la journée, des moments pendant lesquels je pourrais être parfaitement disponible pour méditer, ce qui ne me permet pas toutefois de faire de cette démarche un moment rituel à heure fixe.

    Je serais ravie de lire ce que d'autres personnes ont trouvé pour leur faciliter l'organisation de ces moments ( car je ne doute pas que d'autres ont dû se poser ces questions )

  3. #3

    petite réponse

    De l’avantage de la technique de l’observateur.

    Le principe de l'observateur est très simple. Cela consiste à créer en méditation formelle ou dans la vie de tous les jours une division de l'esprit en acteur 50% + observateur 50%. ( alors qu’il était jusque là 100% dans l’action, dans les préoccupations du quotidien.

    A partir de ce moment là, la vie dans son entièreté est méditation. Chaque instant présent est vécu par l'acteur, mais aussi par l'observateur. Avec le mot d'ordre NE PAS REAGIR, NE PAS REAGIR,
    NE PAS REAGIR pour apprendre à AGIR avec circonspection.

    L'observateur prend alors la place de la réaction conditionnée qui DISPARAIT ainsi petit à petit.. au profit d'une résonnance et compréhension sans jugement, dans l'acceptation, le lâcher-prise. Alors petit à petit, ce jeu permet à l’Attention de devenir Vigilante, constante à chaque instant présent, sur chaque phénomène qui apparaît puis disparaît.

    Et ainsi d’obtenir la "vision pénétrante directe" des phénomènes, c’est-à-dire la perspective du recul qui permet de se détacher, de comprendre, puis d’agir en conséquence ou de ne pas agir si tel est le ressenti. Cela mène progressivement à l’éradication de toutes les impuretés du mental et à une vision joyeuse de la vie.

    Ceci est la pratique de Vipassana, la méditation de la pleine conscience qui se fait aussi bien en session de méditation ‘’’formelle’’, qu’en méditation ‘’libre’’ dans la vie quotidienne. Cela semble apparemment bien ‘’coller’’ au mode de vie que tu as.

    L’un de nos méditants ( J&C) vient justement d’appliquer cela avec succès, c’est un vrai plaisir de voir la détente qu’il ressent maintenant en ayant ‘’ouvert’’ la méditation à la journée complète.

    Pour avoir une idée encore plus détaillée de la technique de méditation en pleine conscience, dite aussi Vipassana ou Mindfulness, je te donne le lien direct si tu souhaites le consulter :
    Sujet la meditation de la pleine conscience

    bonne lecture à toi, bonne méditation,
    n’hésites pas à poser d’autres questions au fil de la lecture ou de la pratique,
    l’investigation est le meilleur moyen d’avancer sur son propre chemin.

    Avec metta





    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  4. #4
    Citation Envoyé par La tortue Voir le message
    Oui ! Merci ! J'apprécie ces conseils...Mais ???

    * Que faire du quotidien que je ne saurai balayer sans un regard en arrière ?

    * Comment tenir compte de ceux avec qui l'on partage notre vie ?

    *Aménager et adopter un lieu a été pour moi assez simple.. tout en sachant que je peux être interpelée à tout moment !

    * Bien sûr, je ne cache rien à mon entourage qui, en majorité, respecte mes choix !

    *Je ne saurai pas m'enfermer à clé pour assurer une liberté de méditer.. d'ailleurs, le mot liberté n'est adapté à cette situation, en fait si je ressens du mouvement autour de moi...je sors et interromps ce temps d'intériorité !

    *Il est vrai que je peux trouver, ponctuellement, au hasard de la journée, des moments pendant lesquels je pourrais être parfaitement disponible pour méditer, ce qui ne me permet pas toutefois de faire de cette démarche un moment rituel à heure fixe.

    Je serais ravie de lire ce que d'autres personnes ont trouvé pour leur faciliter l'organisation de ces moments ( car je ne doute pas que d'autres ont dû se poser ces questions )
    Bonjour,

    J'ai commencé la méditation cet été, pendant le mois de juillet où je me trouvais seul à la maison avec mon épouse, mes enfants étant chez leurs grand parents. J'ai pris la décision de rentrer en méditation le matin au réveil, avant le petit déj'. Ma femme commençant plus tard, dormait encore et je me trouvais seul dans mon salon, moment bien agréable.

    Puis le mois d'aout est arrivé avec mes vacances et mes enfants, j'ai eu plus de mal à m'y "mettre", plein de choses à faire, enfin on se persuade, levé plus tardif avec des enfants déjà debout ce qui crée du bruit, du stress( oui, oui pour moi un peu de stress), je m'isolais dans ma chambre mais avec difficulté.
    J'ai suivi les conseils de supanienda et découvert la méditation de pleine conscience, qui m'a permis de retrouver sérénité et mes séances de méditations basés sur la respiration sont revenus sereines.
    Pendant ce mois, je ne suis pas à "heure fixe" pour mes séances, je trouve le moment propice pour m'y mettre.

    Ensuite je redoute la rentrée , il va falloir que je retrouve mes marques, plutôt nouvelles marques, car les horaires de toute la famille vont être chamboulé. je ne sais pas encore comment m'organiser mais j'ai confiance et toujours une petite préférence pour la méditation matinale avant le taf!

  5. #5
    Citation Envoyé par J&C Voir le message
    une petite préférence pour la méditation matinale avant le taf!

    Idem, sauf qu'en ce moment pas trop possible le matin, mais je me dis qu'on peut toujours trouver un moment au moment du couché et du levé, reste à ce motiver ce qui est pas toujours évident. En plus j'ai lus dans plusieurs livre que c'est les meilleurs moment pour méditer.

    Puis ça permet de s'endormir plus vite le soir (même si tu perd 30min/1h) et le matin ça permet un réveille serrein. (préférence pour celle du matin aussi).

    Bonne méditation à tous!

  6. #6
    Member
    Inscrit
    août 2013
    Lieu
    Quart Sud Est de la France, un village en campagne
    Messages
    75
    Merci pour cette pépite trouvée ce matin..... Je vais la sucer comme un bonbon... mieux me la dire et redire....Je fouille un peu partout sur ce forum afin de découvrir ses trésors.. Déjà il me semble avoir intégré à peu près le reflexe de "pleine conscience"...l'observateur pourrait bien m'accompagner dans les temps qui viennent ! A plus tard.

 

 

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Haut de page