Inscription

Bienvenue sur Méditation-Forum.

Si c'est votre première visite, n'oubliez pas de vérifier la FAQ. Vous devrez peut-être vous inscrire avant de pouvoir envoyer des messages : cliquez sur le lien d'inscription ci-dessus pour continuer.

Bienvenue sur notre forum, pensez à vous inscrire et venez discuter, débattre et nous faire part de votre expérience, à bientôt!
Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affiche les résultats de 11 à 20 sur 24
  1. #11
    la vigilance: corps (respiration) versus Bouddho (esprit)

    se focaliser sur le son de la respiration => concerne l'oreille, et la conscience auditive.
    se focaliser sur le mantra BOUDDHO => concerne les pensées, et le mental conceptuelle.
    tous les 2 ont le même effet, permettre à l'attention de se maintenir en état d'alerte vigilante.

    l'avantage du Bouddho est qu'il est agit sur les pensées d'une part par une contre-pensée..
    et qu'il est + subtil ( + silencieux ) que le frottement de la gorge..
    qui lui ne s'oublie pas par son aspect grossier (bruit).

    qu'est-ce que la notation mentale?

    la notation mentale est une partie du mental qui ne fait que.. NOTER .. NOTER ..
    l'énorme effet positif est que pendant ce temps, il ne développe pas de pensées totalement éronnées sur tout et rien comme la plupart du temps.
    l'effet négatif est celui que tu as évoqué:
    Ca semble lourd de TOUT noter en tout temps en tout cas
    perte de temps par absorption sur quelque chose qu'il paraît inutile de NOTER, puisque dans la nature des choses de l'instant présent.

    là encore, c'est à chacun de voir son intérêt suivant comment notre esprit réagit..
    la notation est
    un outil TRES PUISSANT pour ceux qui ont un mental rapide à papillonner.
    si l'on arrive à limiter le débit des pensées de façon naturelle,
    on a tendance à s'en passer car il ne nous sert à rien ( qu'à perdre du temps et donc de l'énergie).

    intérêt de la notation:

    PHENOMENAL => il nous rend conscient DE FACTO de l'instant présent!!!
    et élimine toute pensée conceptuelle fausse => énorme là aussi,
    car c'est la
    souffrance de l'humanité depuis des temps immémoriaux.

    pour la pratique:

    quand on inspire, cela correspond au 1er temps:
    ( lever de l'abdomen, toucher des membres inférieurs, ressenti de la colonne vertébrale droite)
    => lever, toucher, assis.

    quand on expire, cela correspond au 2d temps:
    ( baisser de l'abdomen, terre des membres inférieurs, reconnaissance de la position)
    => baisser, terre, droit.

    voilà un petit peu d'explications.
    dsl pour la longueur..!
    bienveillance
    Dernière édition par supanienda; 29/04/2016 à 19h56
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  2. #12
    Merci beaucoup pour toutes ces infos très intéressantes, c'est vrai que la notation est super intéressante en ce sens
    Du coup finalement là je focalise mon intérêt sur 3 méthodes : le son de la respiration (que je semble forcer un peu pour l'entendre davantage) mais plus encore soit le comptage SEUL des inspirations et expirations (1-1-2-2-3-3-.....10-10-1-1-2-2-......) soit le mantra BOUDDHO SEUL (1ère syllabe à l'inspiration et 2ème syllabe à l'expiration), par contre pour BOUDDHO quelle est la prononciation exacte par syllabe ? J'ai fait des méditations guidées dessus mais j'arrive pas à savoir si les D sont prononcés comme des D ou des T et dans le cas de -Boud- si on prononce en D ou T ça oblige à prononcer la lettre juste avant le début de l'expir ce qui fait bizarre à 1ère vue (à l'inspir prononciation sur du Bou puis du D soit 2 syllabes au lieu d'une ce qui casse le flow en mon sens). Aussi j'hésite à prendre un MANTRA perso style CALME ou autre.

    DAns mes méditations je semble focalisé très rapidement mais au bout d'un certain temps j'ai beaucoup de pensée et beaucoup moins de concentration, donc beaucoup plus d'attention durant la 1ère moitié de ma méditation comparé à la 2ème moitié. Peut-être que je dois faire des méditations courtes puis attendre un peu avant de prolonger, voire de combiner d'affilée assise/marche/assise pour capitaliser l'attention et ne pas rentrer dans un tourbillon de pensées.
    Aujourd'hui, j'avais des pensées toutes les 3 secondes environ, rendant la méditation très difficile..

  3. #13
    concernant les pensées, voici la façon de pratiquer.

    pratiquer la focalisation sur la respiration ou le mantra est la base de la concentration..
    mais il est tout à fait normal, au début et même plus tard d'avoir des pensées.
    Si on n'accorde pas d'attention avec une personne qui nous parle,
    au bout d'un moment elle va redoubler de force pour se faire entendre,
    ou partir si on garde la position de ne pas l'écouter.
    c'est ce qui se passe au bout d'un moment avec les pensées qui tapent à la porte.

    quand on n'a pas encore assez de concentration ( au début),
    on joue à faire un va-et-vient entre la respiration et mantra d'une part
    et les pensées d'autre part.

    1) on pratique l'attention à la respiration et mantra..
    2) puis quand des pensées viennent, on les observe 1, 2, 3 secondes..
    on les lâche comme des nuages poussés par le vent dans le ciel.
    puis on revient immédiatement à la respiration et au mantra.
    c'est tout.

    la conséquence est que l'on ne s'oppose plus aux pensées, on les accepte..
    et la méditation devient comme un petit ruisseau tranquille..
    où la concentration grandit d'elle-même naturellement ( samatha)..
    de même que l'attention aux sensations en zone extérieure ( vipassana)..
    cela est le nec plus ultra de la méditation.

    voilà.. très bonne méditation à toi!
    avec bienveillance
    Dernière édition par supanienda; 29/04/2016 à 20h20
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  4. #14
    le mantra BOUDDHO se pratique BOUD à l'inspir ( du début à la fin de l'inspir)..
    et DHO à l'expir ( du début à la fin de l'expir).
    il te suffit d'appliquer simplement ce qui est dit là.

    La différenciation du D ou du T n'est propre qu'aux asiatiques
    ( Thai, Laos, Cambodge) qui prononcent T.. ( nous D)

    Ce mantra est une notation mentale, qui ne se s'exprime pas par la voix..
    Ainsi on peut l'utiliser de façon combinée avec la respiration,
    et obtenir un calme parfait en toutes situations de la vie quotidienne..
    sans que personne ne le sache.

    http://ffmt.fr/articles/j1m1/j1d3.buddho-bonheur.pdf
    Dernière édition par supanienda; 29/04/2016 à 20h22
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  5. #15
    Merci beaucoup pour tous ces excellents conseils qui font grandir ma compréhension à chaque fois

    Quand les pensées arrivent je m'en rend compte puis je retourne de suite à mon mantra couplé à la respiration mais parfois les pensées reviennent très rapidement toutes les 3-4 secondes.. ET je rajoute finalement que quand je dis qu'en début jusqu'à on va dire milieu de la méditation je suis plutôt bien focalisé puis qu'à partir de la moitié j'ai beaucoup de pensées et de difficultés à garder en place mon attention, je vois aussi qu'en fait je me rends compte là qu'à la moitié je me sens souvent dans une sorte de fatigue/torpeur et qu'à la fin quand je quitte la méditation formelle je me sens justement "dans le gaz"/fatigué/dans la torpeur... Des conseils ?

    Le texte sur BOUDDHO est très intéressant merci ! Par contre répéter ce mantra matin et soir semble en désaccord avec la pleine conscience et la présence aux activités quotidiennes grace à Vipassana, personnellement dans les activités quotidienne vous combinez BOUDDHO et pleine conscience/vipassana ? Je sais que mon ancien enseignant de méditation en plus de la méditation formelle conseillait de revenir au souffle une minute chaque heure comme un rappel à soi.
    Pour BOUDDHO si je comprends bien prononcer D ou T est peu important, par contre pour "Boud" (à l'inspir) le D est muet ou il faut le prononcer ?

  6. #16
    combinez BOUDDHO et pleine conscience/vipassana ?
    Bouddho EST la pleine conscience..
    mais si tu ne le fais pas avec ARDEUR, cela ne sera qu'une passoire à pensées..
    et donc il ne te servira à rien.

    par contre pour "Boud" (à l'inspir) le D est muet ou il faut le prononcer ?
    Ce mantra est une notation mentale, qui ne se s'exprime pas par la voix..

    attention quand on débute, il faut y aller pas à pas.. 1 pas à la fois.. et apprendre la patience..
    1 pas, cela veut dire: toujours commencer par l'attention à la respiration pour calmer le mental.
    calmer le mental aussi par le mantra Bouddho pour caler les pensées sur UNE seule. ( le Bouddho). Et si tu n'y arrive pas, c'est normal. Paris ne s'est pas fait en 1 jour. Il faut essayer, essayer, essayer.. c'est comme cela qu'on apprend.


    Pratique, Courage, Patience, Persévérance. Telles sont les qualité des sages.
    Donc, pas d'attente, mais assurer la régularité de la pratique chaque jour.. sans forcer.
    Si tu forces, tu vas te lasser.. puis lassé, tu en viendras à arrêter.
    Ne sois pas Combative.Fan.. mais juste dans l'acceptation..
    c'est une nouvelle manière de combattre, tout en douceur comme en aïkido


    quel est ton temps de pratique quotidien?
    ( pour comprendre la torpeur, par exemple)..
    Dernière édition par supanienda; 30/04/2016 à 00h10
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  7. #17
    Buddho serait en soi une pratique suffisante pour développer la pleine conscience au quotidien ? En étant focalisé sur le mantra j'ai du mal à comprendre qu'on peut juste marcher, juste faire la vaisselle, etc, je comprends pas trop comment on peut être pleinement dans notre action si on cultive un mantra, enfin si c'est le cas tant mieux, vous êtes expérimentés donc je vous fait confiance mais ça m intéresse que vous développiez le sujet
    Concernant bouddho j avais bien compris que c'est une note mentale mais quand je note -BOUD- le D est muet ou je le prononce intérieurement ?
    Actuellement je dis ce mantra et reviens à lui quand je le quitte pour mon mental, cela correspond à la ARDEUR que vous mentionnez ou c'est autre chose que ça englobe ?

    Concernant ma pratique là du coup je suis sérieux depuis 1 mois et je tourne à environ une cinquantaine de minutes par jour au total, avec parfois 10 minutes par jour mais que je contrebalance en faisant 1h30 pour compenser un autre jour. J'ai fait des séances longues et des moins longues. Mais j'ai l impression qu'au bout d une quinzaine de minutes mon mental se remue beaucoup. Du moins c'était le cas aujourd'hui pour mes 2 méditations de 25 minutes

  8. #18
    bonjour Fan,
    1er point:
    En étant focalisé sur le mantra j'ai du mal à comprendre qu'on peut
    quand tu te focalises sur le mantra, tu obtiens la Paix..
    et si tu le fais avec ardeur, c'est une paix totale. ( je te renvoie au document sur Buddho).
    quand tu te focalises sur le mantra, est-ce que tu perds les 5 sens? => non.
    le mantra te permet d'obtenir la pleine conscience, le silence intérieur
    c'est-à-dire la faculté d'observer avec sérénité
    aussi bien les phénomènes des 6 sens à l'extérieur comme à l'intérieur.
    sans cette "liberté" d'esprit, il n'y a pas pleine conscience.

    la pleine conscience N'EST PAS voir un peu plus ce qu'on voit et vit déjà,
    cela est une vision et compréhension FAUSSE de la pleine conscience,
    si on suit cette vision éronnée, on s'enfonce encore plus dans l'ILLUSION
    de la vie quotidienne déjà présente.
    Cela ne peut-être compris que par la pratique méditative.

    La pleine conscience Vipassana est le Silence Intérieur qui observe les phénomènes comme ils sont, ce n'est pas l'amplification à la hausse ou à la baisse de ce qui existe déjà.
    Est-ce que tu comprends?
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  9. #19
    quand je note -BOUD- le D est muet ou je le prononce intérieurement ?
    tu le prononces intérieurement.
    ARDEUR
    vivacité, fougue, acharnement, effort.
    Concernant ma pratique là du coup je suis sérieux depuis 1 mois
    c'est bien.. mais qu'en sera-t-il dans 1 an, 5ans, 10ans?
    le secret est de DURER..
    et durer s'obtient en changeant un peu la façon dont tu pratiques.

    quelques suggestions:
    au lieu de pratiquer par à coups + ou - violents, préférer une pratique en mode RELAX

    => (1) je te suggère de modifier ta pratique en 30mn chaque jour, à heure fixe ( choisir un moment), ainsi, le mental va prendre l'habitude d'un RDV avec la purification quotidienne
    il prendra petit à petit plaisir à cela.. cela ne sera plus un moment de TENSION et d'AGITATION
    comme on le ressens au travers de tes mots. la méditation commence par la RELAXATION, pas par un surcroît de stress. Tu vas ressentir tout de suite au bout d'une semaine les bénéfices de cette régularité. Le mois suivant, tu pourras passer à 45/50mn si tu te sens prêt.

    => (2) concernant le contenu.
    les 15 premières minutes sont orientées sur le calme mental.
    tu pratiques l'attention à la respiration et aux sensations associées au nez, combinée avec le comptage de 1 à 10, ou le mantra BOUDDHO, ou rien du tout.
    90% de calme mental, 5% d'attention aux phénomènes extérieurs, 5% d'acceptation de ces phénomènes.
    les 15 minutes suivantes sont orientées sur la pleine conscience.
    c'est la même pratique, mais juste les % changent
    55% de calme mental ( pour garder la Paix intérieure qui est le MOTEUR de la pleine conscience)
    45% sur les phénomènes extérieurs ou intérieurs avec ACCEPTATION.


    voilà.. y a plus qu'à..
    un dernier point => ne pas avoir d'attentes quand tu t'assois pour méditer..
    ou que tu profites de la pleine conscience au quotidien..
    rappelles-toi que la PC Vipassana,
    c'est avant tout le silence intérieur.. pas l'agitation

    tu as une très belle énergie,
    cela devrait bien se passer,
    bon courage et bonne méditation!
    Dernière édition par supanienda; 30/04/2016 à 11h36
    Des choses qui découlent d’une cause,
    le Bouddha en a expliqué la cause,
    Et aussi quelle est leur cessation.
    Tout ce qui a la nature d’apparaître a la nature de disparaître.

  10. #20
    Bonjour,
    merci oui je comprends

    Merci pour ces suggestions ça me semble vraiment très bien !
    J'espère que pour le calme mental le mantra est suffisant car j'ai un faible ressenti de ma respiration..
    Par contre méditation de la pleine conscience je connais de nom mais sans savoir comment ça fonctionne, tu pourrais stp m'expliquer brièvement comment accomplir une telle méditation ? et si je peux/dois garder bouddho également..

    (sinon j'ai le un cd de christophe andré avec 2 méditation sur la conscience ouverte de 15 et 30min ça peut probablement faire l'affaire en attendant plus d'explications...)

    Encore merci pour toutes ces aides précieuses et du temps que tu m'accordes

 

 

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Haut de page