Inscription

Bienvenue sur Méditation-Forum.

Si c'est votre première visite, n'oubliez pas de vérifier la FAQ. Vous devrez peut-être vous inscrire avant de pouvoir envoyer des messages : cliquez sur le lien d'inscription ci-dessus pour continuer.

Bienvenue sur notre forum, pensez à vous inscrire et venez discuter, débattre et nous faire part de votre expérience, à bientôt!
Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affiche les résultats de 11 à 20 sur 33
  1. #11
    Déjà un retour pour ce soir

    Ps : J'ai acheté ton livre au format kindle.
    Ton blog contient quelques extraits.

    Je ne sais pas si c'est parce que j'ai eu une journée positive professionnellement qui a "calmé" mon mental, mais en tout cas, je viens de revivre une séance qui a "marché".

    J'ai remarqué la nuance entre "quand ça fonctionne" ou pas.
    Quand ça "marche" :
    L'esprit était effectivement plus serein avant de commencer.
    Je n'avais pas de gêne (yeux secs, douleurs, bonne assise...)
    L'attention permet d'être bien meilleure.
    Etre attentif à l'abdomen facilite également comme conseillé.
    Le point d'équilibre fragile du corps trouvé enclenche le processus de "connection".
    Le focus des yeux devient plus "net" avec un champ de vision plus large.
    La conscience de la respiration est bien plus claire et pourtant plus douce à la fois avec un sentiment de suspension dans le temps présent.
    Alors une sensation de respiration du cerveau, des tempes, des muscles des épaules, des côtes...apparait.
    On percoit le souffle subtile.
    Il faut pourtant qu'il soit naturel, non contrôlé mais légèrement plus long, profond et lent.
    Des signes de légères fourmis ou "être dans le coton" avec énergie faible, apparaissent dans une bonne majorité du corps.
    Les mains semblent ne faire qu'une (pas collées mais plutôt fusionnées)

    Par contre, ce stade et ses effets peuvent disparaitre à tout moment, dès que la concentration s'égare par diverses perturbations de l'esprit qui peuvent survenir à la moindre occasion (envie de se gratter, équilibre de l'assise à corriger, analyse des sensations, une mouche qui vient se poser, un bruit de l'extérieur, une douleur...).
    Et en se reconcentrant à nouveau, l'effet revient mais bien plus faible, et difficile de revenir au même niveau de sensations positives.

    Je confirme désormais,
    il ne faut pas utiliser l'image du magnétisme qui nous traverse le corps, c'est un autre effet, ca vide l'énergie, ça force le processus
    et ça n'a rien à voir avec ce que peut apporter la méditation,
    qui, avec un mental serein, une bonne concentration, un axe de positionnement bien centré de la tête au coxis (avant/arrière plus important que gauche/droite pour ma part) et sans attente d'effet, procure de biens meilleures choses.

    Et encore une fois, cela a fonctionné les yeux ouverts (j'ai essayé depuis quelques jours les yeux fermés sans succès, moins facile à se concentrer pour ma part)

    Voilà mon analyse pour ce soir
    Dernière édition par Renaissance64; 30/09/2016 à 08h25

  2. #12
    bonjour René,

    revue bien détaillée.. good

    globalement, je te suggère de relire le document de préparation de la séance de méditation avant la séance de méditation.. il apporte toutes les réponses aux problèmes que tu as rencontrés.. le voici modifié: http://ffmt.fr/articles/mahasi/ms.vipassana-doc2.pdf
    Dernière édition par yann; 30/09/2016 à 10h27

  3. #13
    je vais maintenant faire un peu de "littéral"..
    Je ne sais pas si c'est parce que j'ai eu une journée positive professionnellement qui a "calmé" mon mental,
    peut-être, mais on se trompe de direction car c'est dans les habitudes de chercher à l'extérieur ce qui se trouve au centre de chacun: l'harmonie et la paix se cultivent à tous moments à l'intérieur de soi tout d'abord. Le reste "EST" ce qu'il est.
    en bref: ne pas suivre le MENTAL RéACTIF, mais l'observer et se recentrer. ( abdomen, respiration ample).
    J'ai remarqué la nuance entre "quand ça fonctionne" ou pas.
    là aussi, fausse direction la force des habitudes du MENTAL RéACTIF nous pousse à nous attacher au jeu du "j'aime" ou "j'aime pas": c'est la graine de la suffrance qu'on sème.
    en bref: ne pas suivre le MENTAL RéACTIF, mais l'observer et se recentrer. ( abdomen, respiration ample).

    le bien-être et l'équanimité ne s'acquièrent pas en s'attachant à l'état des phénomènes extérieurs ou intérieurs quels qu'ils soient: c'est un chemin de souffrance qu'on installe. Malheureusement, tout le monde suit ce chemin de vie en vie; on voit le résultat, l'enfer ( de la souffrance) est le lot de tous.

    que faire?
    tout simplement apprendre à SE CENTRER à tout moment.. apprendre à OBSERVER les phénomènes tels qu'ils sont dans leur Nature.. ne pas s'y attacher et lâcher prise de chaque phénomène qui apparaît et disparaît.

    ce stade et ses effets peuvent disparaitre à tout moment, dès que la concentration s'égare par diverses perturbations de l'esprit
    c'est la nature même de la vie d'être changeante, impermanente..
    il n'y y rien à changer à cela bien sûr, que faire?
    hé bien tout simplement CHANGER l'objet d'observation

    la vie dans sa vastitude revient à l'instant présent, de moment en moment..
    c'est l'instant présent qui doit être l'objet de notre attention, effort, concentration..
    ainsi la concentration ne peut changer si on l'oriente vers l'objet "prégnant" qui vient..
    ce qu'on appelle "perturbations" en fait n'en sont pas,
    ce sont des phénomènes qui appellent notre attention/ effort/ concentration à aller vers..

    en bref: l'attention/ effort/ concentration ne changeront pas.. si tu les orientent vers la nature des choses qui se présente de moment en moment.. alterner le rappel de soi au centre.. avec les phénomènes extérieurs ou intérieurs qui se présentent..

    en faisant cela, il n'y a pas de perte de concentration,
    mais plutôt une dynamique qui fortifie, voire augmente la concentration.

    attention..
    rentrer dans l'instant présent de cette façon est un outil très puissant des maîtres..
    bonne méditation et bon WE
    Dernière édition par yann; 30/09/2016 à 10h55

  4. #14
    C'est vrai que pour,
    détailler, décrire et faire partager à d'autres novices comme moi qui pourraient chercher à comprendre les phénomènes,
    cela m'incite à la reflexion et puiser dans le passé des évênements afin d'analyser et d'écrire ces lignes dans ce forum.

    Je réalise qu'en tout cas,
    l'étude de la pleine conscience de l'instant présent m'a dirigé il y a 3 mois
    par commencer d'abord la méditation afin dans un 1er temps de calmer mon esprit avant de pouvoir par la suite mettre en application la pleine conscience.
    Au fil des séances, mon souhait à long terme d'activité s'est finalement redirigé uniquement à pratiquer méditation.
    Et pourtant tes conseils me font comprendre que les 2 "activités/philosophies" sont tout simplement liées
    La méditation (séances) aide à augmenter la possibilité d'être en pleine conscience (quotidien)
    mais l'inverse, tenter de se concentrer à être en pleine conscience (au quotidien) aide à améliorer la méditation (séances).

    J'évite dans mes écrits au maximum les répétitions...mais le mot "merci" ne peut que se prononcer à chacun de tes conseils.

    Un grand merci à toi Yann pour ton altruisme

    Bon week end à tous.

  5. #15
    Bonjour,

    Une pierre de plus à l'édifice...

    Comme quoi, on est rien sans les "autres".

    En lisant ton livre Yann, je suis retombé sur un passage déjà lu sur ton blog qui m'a donné l'envie de rééssayer les yeux fermés.

    Je persévérais jusqu'à présent les yeux ouverts ayant lu qu'on risquait de s'assoupir ou de ne pas être assez concentré.
    Avoir les yeux ouverts ou plus exactement semi-clos permettrait de faciliter la pleine conscience la journée dans nos activités.
    Mes essais yeux fermés confirmaient jusqu'aujourd'hui une moins bonne réussite à faire apparaitre des sensations bénéfiques.

    Et pourtant, cette séance cet après midi, yeux fermés, couronnée d'une mauvaise condition due au bruit important de mon robot aspirateur en marche, a été la meilleure.

    1er "phénomène" :
    Après 25min de "montée" de concentration/silence de l'esprit/lâcher-prise,
    une silhouette sur ma droite (d'arbres/roches ?) est apparue avec une très vive lumière au dessus (comme un couché de soleil mais une blancheur, pas en couleur)
    et son intensité est aussitôt redescendue
    (comme un couché où le contour du soleil n'est plus visible mais qu'il reste sa lueur)

    Quand le "flash" (lumière vive) est arrivé
    j'ai eu une petite "dose" d'énergie,
    quand il ne restait plus que la lueur,
    j'ai "perdu" le silence mental en espérant que la lueur se réintensifie en lumière.
    Et la lueur a disparu à son tour...

    Le tout s'est passé en 1 seconde du flash à la lueur, de 3 à 5 secondes de la lueur au "noir".


    Puis,
    je suis reparti en lâcher-prise.
    4min plus tard,
    2ème phénomène :
    une colline est apparue sur ma gauche, avec une lueur sur sa droite,
    puis un point lumineux très intense (comme un mini soleil) qui est parti sur la droite en quart de cercle (comme le soleil qui se lève et qui monte jusqu'à "midi" mais dans l'horizon, pas à la verticale, et en temps accéléré).
    Mon "regard/esprit" a suivi ce point jusqu'à ce qu'il atteigne "midi".
    (je ne voyais plus que lui au centre de ma vision, ce qui n'était pas le cas avec le 1er phénomène)

    Il était donc centré et ne disparaissait pas
    (J'étais toujours concentré malgré tous ces "phénomènes).
    Le point n'a pas grossi et sa lumière ne s'est pas intensifiée.

    Sauf que le gong de mon chrono a retenti au même moment ayant atteint les 30min.

    J'ai réussi à le conserver 3 secondes mais s'est estompé jusqu'au "noir" absolu.

    La dose d'énergie a été plus importe avec ce 2ème phénomène.

    Ça a duré 2 secondes de la "colline" jusqu'à "12h00",
    4 secondes quand il était fixe jusqu'au gong,
    et 3 secondes du gong jusqu'au "noir".

    Je me rends compte qu'il faut pour l'instant, souvent au moins 20 à 25 minutes avant d'être réellement en lâcher-prise.

    Je pense qu'il faut que je repasse à 45min comme tu m'a conseillé récemment, surtout qu'en plus, je n'ai plus de gêne ni douleur depuis quelque temps.

    Donc bref, je ne sais pas si "voir la lumière" peut être ce que je viens de "vivre"
    (je me suis préparé à croire qu'il fallait des années de pratiques avant que ce stade arrive)
    mais je n'imagine même pas ce qu'il se passera (energie/effets), quand le phénomène reviendra, sans gong, une concentration permettant d'augmenter l'intensité et la grosseur de cette lumière et sa durée "d'exposition" plus longue.

    Je précise que juste avant, je ne cherchais pas à m'imaginer "une lumière", ni un paysage. Je ne "voyais" rien, je n'attendais rien.

    Je n'ai pas grand chose à décrire des effets
    ressentis, j'étais bien, presque absent de ce qui se passait autour de moi, aucune conscience de mon corps à par l'énergie captée.
    Il est difficile de mettre des mots sur tout ça. J'énumère les évênements dans le temps mais ça ne relate guère les sensations.
    C'est déjà flou dans ma propre mémoire de ce qui a été vécu.

    N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ou à me poser des questions si besoin.
    A très bientôt
    Dernière édition par Renaissance64; 03/10/2016 à 06h54

  6. #16
    bonjour René,
    c'est bien, continue comme cela..
    pratiquer sans attente sur une durée stable qui peut augmenter le mois suivant..
    pratiquer avec régularité et intention, souplesse d'esprit qui laisse à l'instant présent son mot à dire..
    bienveillance

  7. #17
    Bonjour yann ... et à tous,

    J'ai eu une 1ère séance d'aptonomie samedi dernier qui permet de "communiquer", même le père, avec le bébé dans le ventre de sa maman.

    La "logique" est similaire à la méditation.

    En posant les mains sur le ventre de la maman, Il faut :
    ne pas "penser",
    ne pas mettre de mots,
    ne pas se poser de questions
    se concentrer
    et seulement lui "apporter" de la bienveillance.

    Dès que "l'intention" est "calée",
    le bébé réagit.

    Alors que l'on ne ressentait jusqu'à présent même pas un coup de pied (début du 5ème mois de grossesse),
    avec ce "principe", on le sent désormais suivre nos mains ou se blottir dedans.

    Les prochaines séances permettront d'apprendre encore d'autres intéractions...

    Ah les mystères de la Nature/Vie/Univers...

    ne pas se poser de questions,
    savoir que des choses existent
    et seulement les observer/contempler

    Il n'y a plus de doute

    Sérénité, silence mental, concentration, amour et bienveillance
    Dernière édition par Renaissance64; 03/10/2016 à 18h55

  8. #18

  9. #19
    Petit retour d'expérience sur cette semaine,

    c'est reparti pour une période creuse.
    Le lâcher-prise n'y est plus.
    30min par session, matin et soir et rien depuis...
    Je recogite de plus belle,
    aucune concentration possible,
    je me focalise sur ma respiration
    et 10 à 15 secondes plus tard
    je me surprends en train de repenser à mes journées passées et m'imaginer des situations futures.
    J'ai encore un long chemin à faire avant que mon esprit ne fonctionne plus comme je l'ai laissé faire depuis 35 balais.

    Je me rends compte de mon laisser aller, mais fais en sorte de ne pas me faire violence, juste constater cette période sans changer mon rythme de méditation.

    L'envie y est toujours, la persévérance aussi,
    cette activité est devenue d'ailleurs depuis quelques temps "naturelles" sans remises en questions sur son utilité.
    Je n'ai donc pas de bénéfice obtenu pendant ces périodes "neutres" mais reste certain de continuer sur cette quête de l'apaisement via la méditation.

    Bien à vous.

    A très bientôt

  10. #20
    bonjour,

    je te suggère la lecture et pratique de la méthode suivante pour ce trimestre..
    celle que je donne à mes élèves et que nous pratiquons chaque mercredi soir avec 1 variante chaque mois ( voir en fin de doc)..
    l'idée est de mettre en application cela à chaque méditation..
    bon courage à toi.
    avec bienveillance
    http://ffmt.fr/articles/manuels/as.vipassana-trimestre1-v1.pdf

    ps. toute personne normalement constituée et régulière dans la pratique ne peut que progresser..
    la pratique n'a pas besoin d'être intensive ( méditer n'est pas s'imposer quelque chose)..
    traquer les activités qu'on a: s'il y a trop, cela constitue une dispersion de l'énergie
    et dans ce cas il est normal que la pratique n'avance pas car le carburant n'est plus disponible..
    question: quelles sont tes différentes activités?
    Dernière édition par yann; 09/10/2016 à 00h42

 

 

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Haut de page